Apprendre l’anglais des affaires.

Rédigé par José - - Aucun commentaire

Pensez-vous qu’apprendre l’anglais des affaires soit  hors de portée pour les débutants ?

 

La réponse à cette question est non. En effet, si vous connaissez déjà quelques expressions en anglais courant, il suffit d’appliquer quelques conseils pour l’adapter à l’anglais des affaires et sa pratique dans le milieu professionnel et commercial.  Certains de ces conseils sont d’ailleurs aussi valables pour l’anglais courant car ils sont basés sur la politesse et le respect de votre interlocuteur.  Il existe des astuces simples que votre coach Hubert Noah propose dans ces nombreux outils didactiques  pour aider les débutants à avoir un air professionnel en anglais commercial.

Saluer les gens correctement avec politesse, soyez gentleman.
Pour saluer une personne dans les affaires, il faut adopter une formule polie.  Ainsi si vous connaissez le nom de la personne, vous pourrez ajouter son nom à la fin de la fomule, comme vous diriez en français « Bonjour Monsieur Noah » plutôt que simplement « bonjour »
Comme vous le voyez rien de difficile, il suffit d’avoir l’envie et la motivation d’apprendre et ensuite avec la méthode pour apprendre l’anglais des affaires que nous proposons vous ferez des progrès significatif.
Dans le monde des affaires actuel, les échanges ne cessent d’augmenter et les relations commerciales se jouent de plus en plus sur la scène internationale. L’anglais reste à ce jour la langue choisie par de nombreuses entreprises qui ouvrent ainsi leurs services, leurs produits au monde entier.  Quelqu’un qui doit mener des négociations en anglais ou diriger des réunions, présenter des projets, écrire des e-mails et téléphoner au sein d’une telle entreprise, se doit de maîtriser parfaitement la langue. Vous comprendrez aisément que quelqu’un qui dans cette langue tente de se lancer en utilisant un anglais scolaire va très vite patauger et s’emmêler les pinceaux.  En affaire, il faut être sûr de soi, connaitre le produit et ou le service que l’on veut vendre et être capable de pouvoir le présenter dans une maîtrise parfaite qui sera gage d’une connaissance parfaite qui va inspirer la confiance de vos interlocuteurs.

 Pour convaincre et pouvoir défendre vos arguments de vente, il est également nécessaire d’avoir un vocabulaire des affaires très varié mais également de pouvoir adapter vos discussions au fil de l’évolution des situations que vous rencontrerez dans le monde des affaires.  Apprendre l’anglais commercial est un atout indéniable dans le monde des affaires, Hubert Noah connait toutes ces situations de par sa longue expérience.  Il vous propose de tirer profit de ses connaissances et d’exploiter toutes les astuces qu’il va vous révéler dans ses méthodes qui vont vous permettre d’apprendre l’anglais professionnel, commercial, celui que vous utiliserez en affaires.

Comme vous pourrez le constater, vous aviez sans doute des notions en anglais commercial, même si vous ne vous en étiez pas rendu compte avant de lire cet article. Ne perdez jamais de vue que la chose la plus importante à propos de l’anglais d’affaires, c’est d’être courtois, poli et professionnel. Tirez le meilleur des formations en anglais que vous allez apprendre et vous verrez que vous vous sentirez bien plus à l’aise pour parler anglais au travail.  Un bel exercice pour progresser plus vite, c'est de suivre les cours gratuits de Free piano lessons.

Les modes de garde pour les jeunes enfants un sujet d'actualité

Rédigé par José - - 1 commentaire

Les modes de garde pour les jeunes enfants

Il peut exister de nombreuses façons de faire garder ses enfants, il est donc nécessaire de connaitre dans un premier temps votre lieu de travail vos habitudes et l'âge de vos enfants. Pour les touts petits, dans les grandes villes surtout à Paris ou les parents résident qu'une partie de l'année, il peut exister une garderie ou une crèche du même nom.

La structure micro crèche :

Dans les villes, il est souvent mis à la disposition des parents des établissements tels que les crèches, les micro-crèches, les haltes-garderies, les structures multi-accueil ou encore les jardins d’enfants. Ces établissements sont soumis au respect d’une réglementation et font l’objet d’un avis ou d’une autorisation de fonctionnement délivrée par le Président du conseil départemental après avis des services de la protection maternelle et infantile.

Le choix d'une assistante maternelle :

Vous pouvez également choisir l’accueil par une assistante maternelle qui, pour être autorisée à accueillir des enfants à son domicile, doit être titulaire d’un agrément délivré par le Président du conseil départemental. Cela coute effectivement un peu plus cher et représente un investissement important pour les parents.
Il vous est également possible de faire garder votre enfant à votre domicile (éventuellement en garde partagée), avec une professionnelle employée par vos soins ou par l‘intermédiaire d’un organisme agréé par l’État.
Si votre enfant est scolarisé, vous pouvez recourir aux accueils de loisirs qui fonctionnement durant la période scolaire (avant et après les heures de classe) et/ou pendant les vacances. Ils proposent des activités de loisirs éducatifs et de détente aux enfants et font l’objet d’une déclaration auprès des services de la direction départementale de la cohésion sociale ou de la direction départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations.

En résumé, le plus simple est de faire appel à un Baby sitting paris ou à une garderie classique ou bien encoure à une microcrèche structure plus petite d'une capacité de garde de 10 enfants, pour les plus jeunes de 6 mois à 4 ans, c'est l'âge juste avant la petite école maternelle.L'école maternelle prendra le relais de la crèche ou la micro crèche.

Classé dans : Education - Mots clés : aucun
Fil RSS des articles de cette catégorie