réflexion sur les ponts entre l’hypnose éricksonienne et la psychanalyse

Rédigé par José - - Aucun commentaire

- L’invitation à la bienveillance

Lorsque le patient vient consulter, souvent pour un symptôme, il se plaint parfois de ses propres réactions. Pour autant, le symptôme est porteur d’un message qu’il va s’agir de déchiffrer, sans jugement. Si la psychanalyse considère le symptôme de façon quelque peu périphérique, comme une sorte d’épiphénomène d’une structure singulière plus fondamentale qu’il faudrait dans une large mesure considérer comme telle, l’hypnose éricksonienne va chercher à répondre autant que possible à la demande du patient d’agir sur son symptôme. Au préalable et quelle que soit l’approche, il est nécessaire que le patient fasse preuve d’une certaine bienveillance, voire d’une acceptation à l’égard de ses propres comportements. Il ne s’agit pas de justifier ces derniers mais bien d’admettre qu’ils existent.

Lire la suite de réflexion sur les ponts entre l’hypnose éricksonienne et la psychanalyse

Fil RSS des articles de ce mot clé