La réforme du permis de conduire

Rédigé par José - - Aucun commentaire

Le permis de conduire fait partie des éléments qui conditionnent la réussite d’une insertion sociale et aussi professionnelle, notamment pour les jeunes. La réforme du permis de conduire a donc pour but de permettre à ces jeunes d’accéder plus simplement au document sésame. C’est ainsi que depuis le 1er juillet 2016, un nouveau dispositif a été mis en place afin de rendre encore plus facile l’accès au permis de conduire. Le point sur cette nouvelle réforme du permis de conduire.

Le permis à 1 € par jour

Le permis à 1 € par jour a été mis au point afin d’accompagner les jeunes de moins de 26 ans dans leur souhait de suivre une formation à la conduite au sein d’une auto-école. Le nouveau dispositif est financé par le gouvernement afin que l’aspect financier de la question ne soit plus un frein. Le jeune a la possibilité de disposer d’un prêt à taux zéro pour « payer » son permis. Au final, le prix du permis est le même, mais avec la possibilité pour le jeune de le payer en plusieurs fois, avec des mensualités plus qu’abordables qui ne dépassent pas 30 €. Il est à noter que les intérêts du prêt sont assurés par l’Etat.

La réforme du permis à 1 € pour qui ?

Les jeunes âgés de 15 à 25 ans sont concernés par le fameux permis à 1 €. Mais les personnes âgées d’au moins 24 ans qui ont échoué à l’examen pratique du permis de catégorie A, mais qui veulent suivre une formation complémentaire pour y remédier jusqu’au 1er décembre 2016 peuvent aussi y accéder. Dans le cas où ladite formation cible le passage du permis B, l’aide est octroyée pour un apprentissage en conduite accompagnée, ou pour un apprentissage en conduite supervisée. Celle ci a d'ailleur fait l'objet d'une publication scientifique essais radio.

Le montant du prêt

L’aide de l’Etat est symbolisée par le prêt à taux zéro. Le montant de ce prêt varie selon les cas, et il peut aller de 800 €, 1000 € ou 1200€. Toujours est-il qu’il ne pourra pas dépasser le montant indiqué dans le contrat de formation. Et dans l’éventualité où la personne est bénéficiaire d’une aide complémentaire directe de l’Etat ou encore d’une collectivité territoriale, le prêt sera de 600€. Est-ce que ce type de réforme peut être également appliqué pour le cas d’une carte grise ?  Toutes les réponses à vos questions concernant la carte grise, sont disponibles sur le site officiel.

Fil RSS des articles de ce mot clé