Les procédures pour répondre à un marché public

Rédigé par Paula - - Aucun commentaire

Une entreprise a besoin de temps et un minimum de connaissance avant de maîtriser le processus permettant de répondre aux marchés publics. Les différentes étapes à remplir avant de soumissionner à l’appel d’offres sont, bien que contraignantes, en général identiques. Les entreprises débutantes dans cette pratique ont besoin d’un suivi progressif vu la rigueur qu’exige le processus et la rude concurrence. Appels d’offres et marchés publics ont la même signification pour les PME. Rares sont les entreprises qui peuvent sans formation répondre à un marché public facilement et sans anicroche. Il faut obligatoirement monter le dossier de réponse à l’appel d’offre qui fait partie d’une liste d’étapes essentielles.

Rédaction d’un dossier de candidature type

La société qui souhaite participer à l’appel d’offres doit rédiger un dossier de candidature type dont les éléments varient en fonction des besoins de l’adjudicateur. En tant que candidat au marché public, il faut être en mesure de répondre favorablement à des critères de bases. Les chances sont minimes pour les candidats en délicatesse sur le plan juridique : surtout celles qui sont sous le coup d’une interdiction de soumissionner à un marché public comme indiqué dans l’article 43 du code des appels d’offres de 2006. Passé cette première exigence, elle devra justifier de son honnêteté dans le paiement des impôts et des activités sociales. L’entreprise adjudicataire peut exiger pour ce marché plusieurs types de documents. Dans la procédure de validation des candidatures, les responsables regardent principalement certaines données des entreprises ayant répondu à l’offre : les compétences professionnelles, les compétences financières, les compétences techniques.

Identifier les publicités de marchés

Comme réponse marché public, l’entreprise doit identifier l’ensemble des publicités émises par l’entreprise adjudicatrice. Le soumissionnaire doit rechercher les avis d’appel d’offres afin de déterminer les marchés pourvus par l’administration. Le candidat peut souscrire à des alertes automatiques réglées sur des critères clairs en relation avec le domaine d’expertise de l’entreprise.

Retrait du dossier de consultation

Passé le recensement et l’analyse des offres, le candidat va demander le DCE qui contient une liste de pièces. Il faut les passer en revue puis sélectionner les dossiers qu’il est certain de remporter. Le retrait du dossier peut se faire par téléchargement via le site internet du pourvoyeur de l’offre. Le retrait peut être égalment se faire par demande de transmission de l’offre en format papier.

Choisir les marchés à fort rendement

C’est la clé du dossier. L’entreprise doit regarder et valider uniquement les offres où elle est certaine d’avoir les compétences. Il ne s’agit pas de répondre à toutes les offres potentiellement intéressantes. Établir son dossier de réponse à l’appel d’offres prend du temps et le candidat risque de désespérer si le taux de réussite est bas. Le candidat doit se demander si cela vaut la peine. Pour être sûr, il faut bien mener des investigations supplémentaires. Il y a des adjudicateurs qui limitent la publicité et orientent même le dossier. Toutefois, des méthodes fiables permettent d’évaluer les chances de succès.  

Écrire un commentaire

Quelle est la cinquième lettre du mot dpatky ? :